Quel type de mur monter dans son jardin ?

Pour la construction d’un mur de maison ou de jardin, vous êtes à la recherche d’une idée originale. Pour vous rassurer, sachez qu’il existe plusieurs possibilités. Pour obtenir une structure bien solide, vous pouvez par exemple opter pour un mur en briques, en béton ou en parpaing. Vous pouvez aussi miser sur la pierre naturelle, la pierre sèche ou le moellon… Tout dépend du mur à monter et de son utilisation, sans oublier un paramètre important : l’esthétique. Pour vous donner quelques idées, voici quelques conseils pour monter un mur original.

Le mur de parpaing

Avant de construire un mur en parpaing, assurez-vous d’abord que les conditions climatiques soient favorables. Si vous habitez une région sujette aux intempéries, le parpaing n’est en effet pas conseillé. Sinon un mur de parpaing nécessite avant tout une fondation solide, notamment un béton d’au moins 3 cm d’épaisseur. Il suffit par la suite de monter le mur de parpaing, en le façonnant rangée par rangée. Pour lisser le haut du mur, une couche de mortier sera nécessaire. Pour le visuel, il convient aussi de lui choisir un revêtement.

Le mur en moellon

Pour votre jardin, il n’y a pas mieux que le mur en moellon, surtout si vous souhaitez faire ressortir le style des fameuses restanques provençales. Pour l’assise ou la fondation avant la construction du mur, creusez une tranchée de 40 cm de large et de 30 cm de profondeur. Déposez-y ensuite les moellons les plus gros. L’étape suivante consiste à construire l’ouvrage en alternant les rangs de gros et petits blocs. Il faut aussi combler les interstices entre les moellons avec des fragments de pierres. Enfin, recouvrez le tout de carreaux (moellons plats).

Le mur en gabion

Ce type de mur a l’avantage d’avoir plusieurs fonctions. Il peut être utilisé pour décorer un mur déjà existant ou pour servir de clôture. Il peut aussi service de muret ou de soutènement. Pour remplir le gabion ou la cage grillagée, vous aurez besoin de pierres sèches de récupération ou de galets. Comme tout mur évidemment, une bonne base sera nécessaire. Préparez le terrain au préalable en le mettant à niveau et en le décaissant, avant de le recouvrir d’un film géotextile puis d’une couche de sable et de graviers.

Le mur de brique

Selon le type de construction à réaliser, il existe plusieurs types de briques. La brique creuse et la brique rouge sont par exemple utilisées pour construire des murs porteurs ou non. La brique de parement a quant à elle un usage décoratif pour l’intérieur comme pour l’extérieur. Il y a également la brique de verre, pour réaliser des murs laissant passer la lumière.

Comme tous les murs, le mur de brique nécessite la préparation d’une bonne fondation. Les briques seront par la suite installées avec du mortier, à l’aide d’une truelle. Lors de l’élévation du  mur, assurez l’alignement des briques en vous servant d’un cordeau. Un niveau, un fil à plomb ainsi qu’une règle d’aluminium seront également nécessaires pour vérifier les deux faces perpendiculaires du mur.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*